L’ UNICEF Hongrie, appuyé par Indotek Group, a réalisé une enquête exhaustive et représentative sur la situation des mères ayant des enfants en bas âge sur le marché du travail. La recherche menée par l’Institut Publicus en interrogeant 1002 personnes, dont 53% de femmes et 47% d’hommes, a cherché, entre autres, comment la société est liée à la réinsertion des mères ayant de jeunes enfants dans le monde du travail. 84 % des femmes interrogées retournent au travail après avoir eu des enfants, ce qui devrait être prévu, mais 73 % des répondants affirment que les mères qui élèvent de jeunes enfants ne sont pas un travail à part entière.

A lire aussi : Pendentif paupières : les contrecarrer avec des remèdes maison naturels

La plupart d’entre eux sont retournés au travail.

unicef

En parallèle : Pourquoi ai-je des picotements dans mes bras et mes jambes ?

L’ enquête montre clairement que, dans la société, les mères travaillent pour acquis. 84 % des femmes ayant des enfants (non sur GYES ou GYED) ont déclaré qu’elles retournaient travailler aux côtés de l’éducation des enfants. La majorité reviennent au travail 3,3 ans après la naissance de l’enfant, les mamans passent en moyenne 2,5 ans à la maison à Budapest. Les femmes diplômées retournent au travail le plus rapidement (2,6 ans) et les femmes qualifiées restent à l’écart du marché du travail pendant la plus longue période (4,2 ans). 10 % des mères ont des enfants à l’âge de deux ans, 61 % d’entre elles recommencent à travailler à l’âge de 3 ans.

Selon la majorité des participants, les deux parties doivent travailler

unicef

, 92 % des répondants croient que dans un couple vivant ensemble, il est juste pour les hommes et les femmes de contribuer au revenu de la famille. Plus de la moitié des répondants (54%) ne sont pas d’accord avec l’affirmation selon laquelle, dans une relation, l’homme est responsable de faire de l’argent, et les soins du ménage et de la famille. Cependant, beaucoup de gens (85%) pensent que, dans un monde idéal, les mères qui élèvent de petits enfants ne devraient pas travailler.

Le monde idéal et la réalité sont très différents

unicef

En déclarant que « une femme avec un enfant ne peut pas être un travail à part entière parce qu’elle doit rentrer tôt chez elle et doit souvent y rester si son enfant est malade » , 73 % ont accepté. Plus le niveau de scolarité atteint est élevé, plus il est nuancé : alors que 85% des diplômés jusqu’à 8 diplômés du primaire pensent ainsi, seulement 58% des diplômés. Bien que la majorité des participants croient que les mères ayant de jeunes enfants ne sont pas un travail équivalent, 75 % des répondants aimeraient employer des femmes ayant de jeunes enfants.

Une femme avec un enfant n’est pas considérée comme un travail à part entière

unicef

L’ enquête a également montré des résultats controversés concernant l’évaluation de la relation entre la maternité et le travail. Selon les répondants, la situation de la mère sur le marché du travail n’est pas pertinente pour sa relation avec son enfant, 71 % affirment qu’une mère qui travaille peut avoir la même relation chaleureuse et étroite avec ses enfants qu’une mère qui ne travaille pas. Dans le même temps, plus de la moitié des répondants (62%) croient que la vie de la famille souffre si la mère travaille à temps plein, plus, 75% croient que l’enfant est un inconvénient avant l’âge de trois ans e peut être réalisé pour une femme comme un emploi gagnant », 65% d’accord. Dans le cas de ce dernier sujet, on peut dire que plus le niveau d’éducation des répondants est élevé, moins ils sont d’accord avec la déclaration (8 général : 76%, diplômés : 51%).

Beaucoup de gens pensent que ce n’est pas bon pour la vie de famille si la mère avec le bébé travaille

unicef

« Ce sujet est incroyablement passionnant et opportun, car l’enquête démontre qu’il existe de nombreux jugements et arguments — parfois contradictoires — au sujet de la réinsertion des mères sur le marché du travail. Dans le monde du travail en constante évolution, il y a eu un grand besoin d’une enquête qui donne une idée générale de la façon dont la société se sent face à certaines questions fondamentales. Du point de vue du bien-être de l’ enfant, le bien-être physique et mental de la mère et les ressources de la famille sont d’une grande importance , et cela est fondamentalement influencé par ce qu’il faut faire face en tant que mère qui travaille » — a déclaré Antónia Mészáros , UNICEF Magyarország Directeur général.

Les mères qui travaillent peuvent également établir des liens sécurisés avec leurs enfants

unicef

« Le Groupe Indotek et l’UNICEF se sont engagés à rechercher des solutions qui soient dans l’intérêt de l’enfant, de la mère et de la famille entière, de sorte que l’enquête sera bientôt menée avec des recherches sur le terrain impliquant le marché du travail, les acteurs gouvernementaux et, bien sûr, les mères elles-mêmes » — a ajouté Antónia Mészáros.

l’ unicef

« Les employeurs doivent également s’adapter avec souplesse aux processus du marché du travail en termes de retenir leur personnel existant et de recruter de nouveaux employés. Les femmes qui ont de jeunes enfants constituent un groupe d’employés particulièrement sensible. Afin d’être en mesure d’offrir une valeur mutuellement bénéfique aux deux parties entant qu’employeurs,nous devons tout d’abord connaître leur situation et leurs besoins particuliers. Hermann Kamilla, partenaire du groupe Indotek, a déclaré dans le cadre de la coopération.

Le 19 février à 18:00 dans le Magvető Café Katalin Erdei, Gedeon Richter Plc. La directrice des ressources humaines, Réka Geambasu, chercheuse de l’Institut de recherche Hétfa à Budapest et de l’Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca (BBTE), Kata Keveházi, présidente de la Fondation Bien-être et Dorka Ócsai, fondatrice de la Communauté Momminity, discuteront de les femmes sont confrontées à des possibilités et à des difficultés pour retourner sur le marché du travail après avoir eu des enfants. La discussion est animée par Antónia Mészáros, Directeur général de l’UNICEF Hongrie.

Pour plus d’informations, voir : https://www.facebook.com/events/635848237216381/