Un enfant est dit  prématuré lorsqu’il naît avant la 37ème semaine de grossesse et pèse moins de 2.500 grammes. Ces dernières années, grâce aux avancés scientifiques, les naissances gémellaires dues au développement de la fécondation  in vitro ont augmentées de façon considérable le nombre de bébé qui naissent prématurément. Les bébés prématurés ne présentent  pas tous nécessairement des pathologies très graves mais ils restent quand même très vulnérables que les bébés qui naissent à neuf mois et nécessitent des soins sanitaires tout à fait particuliers surtout après le séjour à l’hôpital.

Les besoins d’un enfant prématuré

Les bébés prématurés sont très sensibles au monde extérieur et sont exposés à beaucoup de risque. Pour cette raison, après les premiers soins hospitaliers que l’enfant reçoit il est important que la mère puisse pérenniser ces acquis une fois hors de l’hôpital à travers une gestion rationnelle de l’alimentation, du sommeil, du poids du bébé. Pour y parvenir le bébé doit :

  • Etre en contact peau contre peau avec sa maman : la peau du nouveau né prématuré est très fragile et n’est pas apte à affronter l’atmosphère extérieure. En effet, l’enfant a du mal à maintenir une température corporelle en raison de la surface de sa peau qui est, en comparaison bien inférieure son poids. Pour cela, il est indispensable que le bébé soit de temps en temps en contact peau contre peau avec sa maman afin de lui permettre de se sentir en sécurité. A l’heur du bain le contact avec l’eau doit être moins brutal.
  • suivre certaines règles d’alimentation : l’alimentation d’un prématuré est une tâche qui n’est pas facile. La succion peut paraitre épuisante pour la mère mais l’enfant est obligé de bien manger régulièrement pour prendre du poids. L’aliment doit se faire à des heures fixes définies préalablement.
  • Prendre du poids : les bébés prématurés pèsent moins que les bébés normaux (entre 2,5 et 3 kg). Ils ont donc besoin de prendre du poids. La maman doit donc surveiller  sa progression en faisant des visites périodiques chez un pédiatre et si nécessaire changer de plan d’alimentation.

Les visites de contrôle d’un bébé prématuré

Le système immunitaire d’un enfant prématuré est très fragile. Afin de le maintenir en bonne santé loin des maladies la mère doit faire des visites de contrôle très fréquemment à son enfant. En outre, au cours de ces visites, le pédiatre pourra établir un planning des examens de contrôle. Son rôle est de déterminer en fonction de la date de naissance  du bébé, les vaccins et soins à lui administrer et à quelle période les administrer.